Le respect environnemental est un point majeur de la charte Optic for Good. Ce point est primordial dans l’audit qu’une marque et qu’un opticien passe pour être certifié.

Le respect environnemental qu’une marque de lunettes a instauré dans son entreprise est devenue la base minimale pour developper une entreprise.

Et évaluer son niveau d’engagement environnemental est important pour prétendre être une marque écoresponsable. Par conséquent être Optic for Good.

Une RSE instinctive mais construite

Le RSE est la Responsabilité Sociétale des Entreprises dont le concept apparait dès les années 60. Mais l’application en tant que nous la connaissons aujourd’hui, date des années 2000.

Les enjeux sociaux et environnementaux sont désormais pris en compte par les entreprises. En plus de l’impact sociétal, c’est une mise en pratique de la politique du développement durable.

La loi PACTE de 2019 va encore plus loin en obligeant toutes les entreprises en France de considerer sérieusement les enjeux environnementaux et sociaux dans la gestion de leurs affaires.

-> Pour en savoir plus sur la RSE et sur la loi PACTE.

On rencontre des poles RSE dans les PME et entreprises multinationales, mais qu’en est-il pour les TPE?… Cela s’intaure naturellement. Cela fait partie de l’essence même de l’entreprise, mais incarné souvent par 1 seule personne multi-casquettes et non par 1 département rassemblant une équipe consacré sur ce thème.

Ainsi, ce respect environnemental se construit instinctivement  dans les TPE.

Cela sera la force de la petite entreprise. Par conséquent, cela se traduira naturellement dans les produits qu’elle créera.

Comment se traduit le respect environnemental OPTIC FOR GOOD ?

Pour l’audit Optic for Good, le respect environnemental est jaugé par des questions précises.

Même si l’engagement environnemental d’une petite entreprise peut etre vaste et subtile, les questions de l’audit couvre un panel de possibilité important.

L’enjeu pour ces TPE est de :

  • se rendre compte de la valeur de son engagement environnemental
  • de maitriser au mieux 
  • d’optimiser les résultats positifs pour aller encore plus loin
Ainsi, les questions générales qui doivent etre évaluées sont :

1. La marque de lunettes a-t-elle une politique de recyclage des déchets?

Un peu d’histoire de recyclage : 

En 1975, une 1ere loi française organise la collecte et le traitement des déchets. Et elle instaure le principe de “pollueur-payeur”.

En 1992, la loi Royale impose aux entreprises de recycler leurs déchets. Elle complète celle éditée en 1975. Toutes les entreprises doivent s’assurer que l’élimination des déchet est conforme à la réglementation de l’Article L 541-2 du Code de l’environnement…. en général, l’entreprise verse ce 0,01€ par produit vendu :  frais versé à un fond commun / organisme qui s’occupera du recyclage…

En 2015, c’est la loi relative à la transition écologique avec un paragraphe sur la valorisation des déchet.

Cela à donné ce décret des 5 flux appliqué depuis juillet 2016, où les entreprises ont le devoirs de trier tous leurs déchets : papier, métal, plastique, verre et bois.

décret du 10 mars 2016 (n°2016-288)

C’est une loi qui s’applique sur un volume de déchet de plus de 1 100 litres/semaine… ce qui est loin d’une TPE qui fabrique des lunettes.

Néanmoins, une petite entreprise, telle que les marques de lunettes écoresponsables, qui prennent en comptent cette gestion dès le départ est une marque de confiance qu’il faut mettre en avant.

2. Est-ce que le recyclage est aussi respecté en amont de la production des lunettes?

Les lois citées en amont, concerne bien-entendu les entreprises françaises. Mais qu’en est-il si on fait appel à des prestataires étrangers pour la production de ses produits?

Attention : la responsabilité de l’entreprise peut être engagée.Elle peut être reconnu solidairement responsable. Et pour éviter cela, la loi française impose aux prestataires de remettre des justificatifs selon le montant des prestations.

En savoir plus : cerfrance.fr

Ainsi, une entreprise écoresponsable ira au-delà de ces justificatifs pour que le prestataire incorpore ou soit à l’image l’ADN de l’entreprise.

La marque de lunettes écoresponsables aura les informations nécessaires pour connaitre la politique de recyclage de ses partenaires étrangers. 

Le respect environnemental est un atout à valoriser

Par conséquent, Optic for Good se doit de valoriser les marques de lunettes qui ont intégrer ces valeurs au sein de leur entreprise. Et les aider à aller plus loin en leur facilitant l’optimisation de leur compétence.

Toutes les marques de lunettes écoresponsables certifiées Optic for Good répondent à ces valeurs.

L’audit s’améliorera chaque année pour encore plus mettre en avant cette capacité à etre respectueux de l’environnement et développer une entreprise qui fonctionne.