La société de consommation d’aujourd’hui est rythmée par les soldes, les pré-soldes et les promotions à longueur d’année.

Nous sommes tous à l’affût du meilleur rabais pour faire des économies… pour ensuite dépenser cette économie dans un autre objet au rabais… pour après acheter un autre produit qui nous fera de l’oeil avec une belle promotion dessus… Economiser pour acheter encore plus…

Un sentiment de bien-être et de satisfaction à chaque achat avec la meilleure ristourne. Un cercle vicieux sans fin s’est installé dans nos cerveaux.

On en a oublié la valeur de l’objet. On omet le travail qui a derrière la fabrication d’un produit.

Pour ou contre les soldes?

Chez Optic for Good, nous ne sommes pas contre les soldes.

Les soldes sont là pour vendre le surplus de stock qui traine chez une marque. Cela permet de renflouer les caisses pour investir sur la création d’une prochaine collection. C’est l’occasion de se renouveler.

Selon l’article L310-3 du Code de Commerce :

« Sont considérées comme soldes les ventes accompagnées ou précédées de publicité et annoncées comme tendant, par une réduction de prix, à l’écoulement accéléré de marchandises en stock. »

Dans les règles , les soldes sont les moments opportuns pour les créateurs de passer aux créations suivantes.

Les promotions en tout genre ne doivent pas être l'arbre qui cache la foret....

Finalement, les soldes et les promotions nous permettent de savoir si la remise est correcte pour la marque et surtout envers le consommateur.

Car la hauteur de la promotion est l’indicateur d’un produit de qualité et éthique.

Pourquoi? Par rapport à sa marge.

Comme la loi interdit de vendre en promotion à perte, il faut se poser la question sur les conditions de fabrication du produit si la remise est à 70%… En ce qui concerne les soldes, c’est le seul moment où la marge peut etre tronqué et vendre à perte… mais le but est de tout de même rembourser au minimum son investissement.

Par ailleurs les soldes à fort rabais joue le même jeu que le discount : la quantité de vente de ce genre de produit “compense” la faible marge qui lui reste ou les ventes à perte sont noyés dans les produits à faible marge lorsque l’on mise sur la quantité de vente. Bref, rien n’est gratuit dans les -70% : ce genre d’entreprise y gagne encore.

Lorsque j’ai écrit l’article : Autopsie d’une paire de lunettes , j’ai voulu identifier tous les intervenants dans la conception et fabrication d’une paire de lunettes. Cela permet pour l’audit du label Optic for Good, de ne rater aucun élément.

Dans ce visuel ci-dessus, on peut voir et imaginer toutes les petites mains et les grands cerveaux qui ont été sollicité pour se retrouver en boutique devant vous.

Il y a des personnes qui :

  • pensent au design et à l’univers de la collection
  • fabriquent les différents matériaux des différents éléments de la monture
  • produisent les différents éléments de la monture
  • assemblent pour créer les lunettes
  • stockent le tout dans différents endroits

De plus, la fabrication, l’assemblage et le stockage des produits sont gérés différemment d’une marque à une autre.

Mais dans tous les cas, une marque de lunettes écoresponsables prendra en compte tout ce travail de manière éthique dans sa marge. 


A savoir qu’en règle générale, la marge d’un produit éthique se situe entre 20 à 50% (cf sources). On peut multiplier par 2 la marge pour un produit standard.


Ainsi, il faut connaitre le travail qu’il y a derrière un objet pour comprendre le prix d’un produit. Pour l’achat d’une paire de lunettes, il est important de (re)prendre conscience du savoir-faire lunetier pour accepter le prix d’une monture.

Un -60% ou plus, cache surement un problème quelquepart si on pense à tous les intervenants vus sur le schéma ci-dessus… Je vous laisse méditer dessus…

Pour conclure...

Finalement, succomber aux soldes et aux fortes promotions est une question de mesure et de besoin pour le consommateur et pour la marque.

C’est une raison supplémentaire de connaitre l’histoire d’une marque et se renseigner sur qui est derrière le produit que vous aurez sur le bout de votre nez.

Pour les marques labellisées Optic for Good, nous faisons attention sur la gestion des collections : c’est le 8ème point de la charte éthique et dernier chapitre de l’audit. Et toutes les marques labellisées prennent soin de ce point et utilisent les promotions à juste titre, ou n’en font pas.

Nous n’imposons rien, sauf d’être le plus juste et le plus transparent avec le consommateur.